Dix clés pour choisir un bon serrurier

À l’instar d’un banquier ou d’un médecin, le serrurier doit être un homme de confiance aux yeux de ses clients qui lui confient leur sécurité. Mais dans l’urgence, comment distinguer les professionnels compétents ?

LES SIGNES DU SERRURIER QUI NE TROMPENT PAS

1 – Le bouche-à-oreille est souvent le meilleur critère de choix ; un serrurier qui vous a été recommandé par un ami est généralement un homme suffisamment compétent pour faire bonne impression.

2 – Le serrurier doit être capable de vous annoncer un horaire d’intervention. Le coût d’intervention peut être majoré la nuit ou le week-end, et un bon serrurier vous proposera d’attendre une intervention régulière.

3 – Lors de la prise de contact, le serrurier en question doit être capable de vous communiquer l’intégralité de ses tarifs. Pour tout montant supérieur à 150 €, un devis par écrit est obligatoire.

4 – Il doit comprendre rapidement votre problème : ce sera normalement le cas pour un professionnel sérieux rien qu’à la description que vous en ferez.

5 – Méfiez-vous de celui qui vous proposera d’emblée de tout changer ; c’est une solution de dernier recours qui est rarement nécessaire.

PENDANT L’INTERVENTION DU PROFESSIONNEL DE LA SERRURERIE

Une fois le serrurier choisi, votre attention ne doit pas se relâcher pour autant.

6 – Au cours des manipulations sur votre serrure, l’intervenant doit être capable de préserver l’esthétique des lieux, y compris la porte ou le portail contenant la serrure défectueuse.

7 – Il doit apporter lui-même le matériel requis, qu’il s’agisse de ses outils de travail ou des pièces de remplacement de la serrure.

8 – Il doit pouvoir installer un système de fermeture provisoire en cas de délai induit par la commande desdites pièces.

9 – Il doit également vous proposer de conserver les pièces défectueuses, en cas de demande de l’assurance ou en prévision du litige sur la réparation.

10 – Un bon serrurier suivra également vos besoins à la lettre : il n’interviendra pas de lui-même dans la procédure avec l’assureur et ne prendra pas d’initiative sur les travaux à effectuer.