Et le vitrier créa le double vitrage à isolation renforcée…

Au commencement, le vitrier créa le verre simple. Or, les fenêtres n’étaient alors pas encore, au stade de l‘isolation parfaite. Puis au froid succéda le vent et au vent la grêle et des torrents de pluie. Le vitrier façonnait ses vitrages simples, en cherchant sans relâche, une solution aux chocs thermiques entre les différentes saisons. Et un jour, le vitrier dit: « que le double vitrage soit! » Et le double vitrage fut!

Vitrage à isolation renforcée, thermique et solaire.

Le vitrier vit qu’à travers le vitrage, la luminosité était bonne, alors le vitrage garda le côté translucide qui faisait entrer la lumière sans laisser pénétrer le froid et l’humidité. Il se mit à faire gris, le vent se leva, ce fut le début de l’automne.

Et le vitrier dit : « qu’il y ait une lame d’air ou de gaz argon entre mes deux vitres pour créer un double vitrage beaucoup plus performant que le verre simple ». Le vitrier façonna la premier feuille de verre, y ajouta un film protecteur, faiblement émissif composé d’oxydes métalliques. Et ce fut ainsi. Le vitrier appela son nouveau procédé de fabrication : « vitrage à isolation renforcée« . La nuit tomba, il se mit à pleuvoir, puis à faire très froid, ce fut la fin de l’automne.

Vitrier Fecamp Services : Double vitrage à isolation renforcée

Et le vitrier dit : « que le vitrage à isolation renforcée, associe son isolation thermique naturel, avec une couche protectrice anti-ultraviolet pour un bien-être maximum lorsqu’il fera beau ». Le vitrier appela cela, le traitement du verre. Et le vitrier vit au premier rayon de soleil, que c’était efficace.

Le vitrier dit alors : « que l’isolation thermique de mes nouveaux vitrages me fasse faire des économies de chauffage, en ralentissant la transmission du froid venu de l’extérieur ». Le double vitrage à isolation renforcée fit à l’instant où il fut installé, augmenter la résistance thermique des fenêtres. Il fut facile de garder une bonne température, même en baissant de quelques degrés le thermostat du chauffage. Il fit encore très froid, il se mit à geler, ce fut le début de l’hiver.

Et le vitrier dit : « que mon vitrage à isolation renforcée limite la sensation de paroi froide lorsque je touche ma vitre de l’intérieur de chez moi ». Le vitrier ajouta une feuille de verre pour diminuer la condensation et le refroidissement de l’édifice lié à une mauvaise isolation des fenêtres et des baies vitrées. Et ce fut ainsi.

Vitrier Fecamp Services : Double vitrage à isolation renforcée

Vitrage à isolation renforcée : solution pour l’hiver

Le vitrier considéra son ouvrage enfin terminé, et il trouva cela très pratique, économique et confortable. Puis il y eu de fortes giboulées de neige, ce fut le cœur de l’hiver.

Ainsi fut défini le double vitrage à isolation renforcée. Le vitrier avait terminé le vitrage qu’il espérait, juste à temps pour les longs mois d’hiver. Alors il se reposa de l’ouvrage haut gamme qu’il venait de réaliser. Le vitrier s’installa sur son canapé, il bénit son vitrage à isolation renforcée et son appartement enfin isolé, paradisiaque, et largement baigné de lumière naturelle.

Pour un devis pour le remplacement de vos vitres et fenêtres, ou un simple renseignement sur nos prestations en vitrerie, contactez le vitrier de Fécamp Services au 01 43 41 55 66.