Faire un feu dans une cheminée à bois

La cheminée à bois est un moyen écologique et convivial de se chauffer. On utilise du bois qui va être brûlé dans la cheminée pour produire de la chaleur. L’air chaud peut ensuite être dirigé dans des conduits qui peuvent aller par exemple vers des chambres en hauteur. Ce n’est pas une solution très rentable de chauffage, et cela demande de passer un peu de temps pour aller chercher du bois, éventuellement le découper, allumer le feu et l’entretenir. Cependant la cheminée apporte une convivialité certaine, en plus du meilleur confort de chauffage possible. C’est donc dans peu de cas la solution unique de chauffage d’un domicile, mais cela peut être un bon appoint pour l’hiver dans une grande maison par exemple.

Comment allumer un feu de cheminée ?

Allumer un feu n’est pas très difficile mais demande une certaine technique. Avant toute chose, il faut que vous ayez à portée les éléments suivants :

  • Un briquet, une boite d’allumettes, ou encore mieux un allume-gaz
  • Des cubes allume-feu dans l’idéal, ou sinon des morceaux d’écorce ou brindilles de bois.
  • Du petit-bois, que vous pouvez acheter directement ou faire vous même en découpant une buche sur sa longueur en morceaux très fins.
  • Des buches découpées en morceaux plus gros.

Si un feu a déjà été allumé dans la cheminée, il est important de commencer par vider les cendres en retirant le bac qui est situé sur le dessous et en faisant attention aux courants d’air.

Pour faire prendre le feu, il faut commencer par allumer l’allume-feu à l’aide d’un briquet par exemple et le poser au centre de la cheminée. Si vous avez peur de vous brûler, la meilleure solution est de le poser directement et de l’allumer à distance à l’aide d’un allume-gaz. Une fois que le feu est lancé, ajoutez de l’écorce ou des brindilles sur l’allume-feu si vous en avez, en laissant toujours un passage pour la flamme, afin de ne pas étouffer le feu et l’éteindre.

Vous pouvez ensuite rajouter du petit bois en commençant par le plus fin que vous ayez. Procédez avec la même technique, c’est à dire que le petit bois doit reposer sur l’allume-feu (ou les autres morceaux de petit bois), en touchant la flamme mais sans la boucher. La flamme doit ainsi « lécher » le bois, mais rester forte. Au fur et à mesure que le bois commence à prendre, vous pouvez ajouter des morceaux plus gros, qui vont reposer sur l’ensemble, pour former une sorte de « tipi ». N’allez cependant pas trop vite sinon le feu risque de s’éteindre, mais n’attendez pas non-plus que l’allume-feu soit éteint pour rajouter votre petit-bois. Tout est une question de timing ! Si vous avez un insert, il peut être intéressant d’entrouvrir très légèrement la vitre pour laisser passer un peu l’air et aviver le feu.

Quand le feu a bien prit, vous pouvez ajouter des morceaux plus gros qui devront également toucher le feu, mais sans l’étouffer. Le feu devrait déjà produire une bonne chaleur, mais il faudra penser à rajouter une buche de temps en temps pour ne pas le laisser s’éteindre. Pensez à ouvrir les grilles d’aération à l’étage si vous en avez, pour que la chaleur puisse se répandre.

Feu de cheminée